Web assurance

Facilité, souplesse gain de temps, les assurances en ligne nous facilitent la vie. Mais n’y avait-il pas quelque chose de rassurant (sans jeu de mots) à s’entretenir avec un agent dans son bureau ou dans votre salon. Autre monde, autres mœurs.

Normalement, les assurances en ligne doivent vous fournir les mêmes prestations que les autres assurances… en dur. Et pour cela, avant d’avoir conquis leur public (plutôt jeune) elles doivent respecter la Loi et donc le cahier des charges prévu dans le Code français des assurances. Il recueille l’ensemble des lois et règles régissant d’une part les opérateurs et d’autre part les rapports entre les assurés et leurs assurances, mais aussi entre les assurés (ou pas) entre eux. Ce code a connu ses premiers balbutiements avec le développement de l’automobile en 1930 avant de s’étendre à d’autres secteurs.

Du coup, les assurances sont liées aux autres codes que sont les codes civil, pénal, de la consommation, de la mutualité et naturellement avec le code de procédure pénale.

En ligne ou en dur, l’assurance n’est vraiment pas à prendre à la légère.

Qu’en est-il alors de la fiabilité de ces assurances « tout compris, sans surprises et sans blabla » que l’on croise à tous les coins de surf ?

D’abord, soyez-en certain : il y en a de très fiables et tout à fait légales. Pourquoi ? Parce qu’elles sont très souvent adossées à des grandes maisons d’assurances ayant déjà et depuis longtemps pignon sur rue. En effet, beaucoup d’assurances en lignes appartiennent à de grands groupes ou, si vous préférez, sont tout simplement des filiales de sociétés existantes depuis plusieurs décennies voire des siècles. Ses entreprises avec leurs filiales virtuelles ont tout simplement voulu s’adapter, vivre dans l’ère technologique et au passage réduire considérablement leurs coûts.